Jérôme Ramond

1960 - 1985 - 1996 - 2001 - 2006 - 2010 :

Philosophe, historien des religions et non-philosophe formé à Paris X Nanterre (Master 1985 avec M. Laruelle) - traducteur-écrivain-discourant (1996-2010) chez les historiens et chercheurs universitaires et chez les érudits villageois du Midy - (non-)penseur ou promeneur (des) terres régionales de la science humaine telle que occasionnellement négociée et constituée aux multiples tables conseillères « histoires » - je m’interroge et travaille sur la constitution réelle et maniable d’une Histoire futurale vue-en-un (2001-2006-2010). Ces recherches unifiées d’histoire et de philosophie (d)écrivent localement-régionalement l’identité humaine, immanente(s) et singulière(s), voir individuelle(s) et attablée(s), comme détermination-en-dernière-instance des discours en Science Humaine, ici Histoire + 1 ; elles en font unilatéralement et non-thétiquement son sujet-agir ; son clone-un ; son +1.
Ainsi les gens - du genre humain - sont-ils aussi bien entendus en rapport d’indifférence et d’autonomie que de globalité et de résistance, avec les procédés particuliers des civilisations, des autorités, des pouvoirs publics et privés, des codex structurants, des flux de contrainte - et se voient-en-un (de) positivité propre (donc) humaine, minoritaire et inaliénable.