Henri Poincaré. Les sciences et la philosophie

Anne-Françoise Schmid, Henri Poincaré. Les sciences et la philosophie, L'Harmattan, collection « La philosophie en commun », 2001.

Henri Poincaré est d'abord un savant universel et polymorphe. Souvent cité comme mathématicien et physicien, il a été moins étudié sur le plan philosophique, où il est l'objet d'interprétations parfois convenues et trop simples.

Voici une boussole pour naviguer dans les ouvrages philosophiques de Poincaré : navigation entre les continents scientifiques et la philosophie. Ce voyage donne une idée des interprétations possibles de sa philosophie et conduit à la terra alors incognita qui deviendra plus tard la logique mathématique.

Poincaré a marqué un tournant dans la philosophie des sciences en amorçant la possibilité d'une épistémologie plus régionale, où il combine une interprétation systématique et homogène des sciences en réservant une place spécifique à chaque discipline.

Des pièces, dont certaines inédites en français, sont apportées au célèbre débat sur la logique entre Poincaré et Russel, dont les deux comptes rendus à La science et l'Hypothèse et la préface à la traduction anglaise de Science et Méthode.

Ce livre est une seconde édition revue et augmentée d'un précédent ouvrage paru en 1978 sous le titre : Une philosophie de savant. Henri Poincaré et la logique mathèmatique.

AFS